Association Nationale des Réservistes de l'Infanterie
A.N.O.R.I.
Drapeau de CHERCHELL


Un succès pour l’ANORI :

L’inscription « AFN 1952-1962 » accordée au
Drapeau de l’Ecole militaire d’Infanterie de CHERCHELL

 

L’arrêté du ministre de la Défense du 19 novembre 2004 avait attribué l’inscription « AFN 1952-1962 » à 236 drapeaux et étendards des formations et services des armées françaises, mais dans la liste des emblèmes ainsi honorés ne figurait pas celui de l’Ecole militaire d’Infanterie de CHERCHELL.

C’est pourquoi le lieutenant-colonel (R) Patrice FICHET, président de l’ANORI, avait adressé le 14 mars 2005 une requête à Mme Michèle ALLIOT-MARIE, ministre de la Défense, afin que le Drapeau de cette Ecole, qui forma des milliers d’officiers et de sous-officiers de réserve qui encadrèrent ensuite les unités de l’Armée française en AFN, reçoive lui aussi cet honneur, d’autant, qu’implantée sur le sol algérien, lieu même des combats, l’Ecole de CHERCHELL avait vu des élèves tomber sous les plis de son Drapeau lors de leur formation.

Après le renouvellement de cette demande, une insistance tenace et les interventions de parlementaires et d’associations amies, le ministre de la Défense a accédé à cette demande et, par son arrêté du 11 janvier 2006 (publié au bulletin officiel des armées du 30 janvier 2006), l’arrêté du 19 novembre 2004 a été modifié pour inclure dans la liste des emblèmes recevant l’inscription « AFN 1952-1962 » l’Ecole militaire de l’Infanterie de CHERCHELL.

Cette Ecole, notre Ecole, ses cadres et ses élèves, ainsi que leurs morts, avaient bien mérité cet honneur.

Il reste maintenant à procéder effectivement à l’inscription sur le Drapeau, qui est conservé au Musée de l’Infanterie à Montpellier, et à célébrer cet événement à la gloire de tous les Fantassins qui ont eu l’honneur de servir sous ce Drapeau.

Que tous ceux qui ont appuyé la démarche de l’ANORI, MM. AESCHLIMANN, BOURG-BROC, CARAYON, FIDELIN et KOSSOWSKI, députés, et M. CARLE, sénateur, qui sont intervenus auprès du ministre ou lui ont posé des questions écrites à ce sujet, l’UNOR, l’ANRAT, l’Union Nationale des Combattants et la Fédération Nationale des Amicales des Chasseurs à pied et alpins et mécanisés, qui ont manifesté au ministre leur soutien à cette mesure, en soient sincèrement remerciés.

Honneur à l’Infanterie et à son Ecole !


ANORI - Association Nationale des Réservistes de l'Infanterie